Recherche

Le sourire aux livres

(l'écritique d'un artiste comptant pour rien)

Un sac, Solène Bakowski

Tu connais l'expression "Vider son sac". Bien entendu que tu connais. C'est souvent le soir, c'est souvent la nuit que cela arrive. Peu importe avec qui, contre quoi, peu importe l'endroit. Souvent, la nuit, tu vides ton sac. Tu déballes tout,... Lire la suite →

Publicités

Les mains blanches, Theo Lemattre

Lorsque je suis arrivé à Toulouse, à l'âge de 20 ans, mon premier studio était situé non loin de la gare Matabiau, dans une rue un peu sale, un peu grise, un peu morose. Et du matin au soir, du... Lire la suite →

Les méduses ont-elles sommeil?, Louisiane C. Dor

Cela fait trois ans que je suis clean. Plus une goutte d'alcool, plus de nez en sang au matin. Plus ce goût métallique sur les gencives et le bruit du grincement des dents entre deux gouttes de sueur. J'ai longtemps... Lire la suite →

Résilience, Julia M. Tean

Je me rends compte que ce n'est pas joyeux d'être gay. Chaque jour. Et ça, depuis toujours. Insultés, provoqués, humiliés, pourchassés, déportés, exterminés et abattus. Pour le seul crime d'être attiré et d'aimer une personne du même sexe, mais est-ce... Lire la suite →

Cinquante nuances de Grey, EL James

J'ai longtemps eu une vie sentimentale et sexuelle misérable, voire inexistante. Je n'étais pas le plus beau, le plus musclé, je rasais les murs à la recherche de ma confiance. Je baissais la tête quand je croisais un banc de... Lire la suite →

Fidèle au poste, Amélie Antoine

Il y a quelques mois, j'ai rêvé que Claire était morte et que toute ma vie s'éteignait. J'imaginais son corps sans vie, renversée par une voiture, alors qu'elle rentrait de soirée pendant que je dormais. J'imaginais les premiers jours sans... Lire la suite →

Quand j’avais 5 ans, je m’ai tué, Howard Buten

  Quand j'avais 5 ans, je ne me suis pas tué, je ne me suis même pas tu, je parlais sans arrêt. Cela faisait un an que j'étais en France et je parlais un mélange de français-espagnol difficilement compréhensible pour... Lire la suite →

Lolita, Vladimir Nabokov

Si je devais me rappeler mes premiers émois amoureux lorsque j'avais 13 ans, je penserai à Aurore et ses légères tâches de rousseur sur les joues, ses yeux verts quand il faisait soleil, ses yeux gris quand il pleuvait. Je... Lire la suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :